Anthony C.

Florian Préclaire

Actes Sud

19,00
Conseillé par (Libraire)
29 mai 2024

Magnifique !

Il y a un an, nous découvrions l'écriture de Florian Préclaire avec son premier roman "Le Cavalier de Saumur", dans lequel, il contait l'histoire de son grand père. Nous étions alors séduit par la précision de sa plume, la concision de son récit et toutes les émotions par lesquelles nous étions passés durant notre lecture.

Cette année, Florian Préclaire publie "Allée des Immortelles", l'histoire de sa grand-mère. Et, c'est tellement beau et tellement riche que les mots nous manquent.

Deux romans qui se lisent individuellement et se complètent.
Deux romans qui grâce à une plume incroyable revisite autant le récit familial que le genre parfois trop convenu de la saga.
Deux romans pour lesquels nous trouvons à peine les mots pour dire combien nous en avons aimé la lecture.

Bref, deux romans que nous vous recommandons absolument !

OP Roman graphique

Casterman

12,00
Conseillé par (Libraire)
29 mai 2024

Réédition à petit prix

Même en petit format, un chef d'œuvre reste un chef d'œuvre. Blankets, et sa description sensible du premier amour n'échappe pas à la règle.

Une édition à format et prix réduit qui peut-être l'occasion de découvrir ce sommet du roman graphique !

Éditions Gallmeister

10,90
Conseillé par (Libraire)
28 mai 2024

Dennis Lehane retrouve ici le cadre qui lui sied le mieux, celui dans lequel il a grandi : Boston, ses quartiers riches, ses quartiers pauvres, sa corruption et ses inégalités.

Avec de tels éléments, inutile de préciser que, comme souvent chez cet auteur, c'est un véritable roman social qui se cache sous la trame policière...

Et la colère qui pointe sous l'intrigue.

Casterman

22,00
Conseillé par (Libraire)
28 mai 2024

Un monde post-apocalyptique qui ne voit de survie que dans la verticalité, dans une tentative de survie en fuyant le nuage de cendre laissé par la catastrophe en tentant d'accéder à l'air pur en se rapprochant du soleil.

Nous suivons une équipe de bâtisseurs, chargée de la construction d'une tour. Les dangers auxquels ils sont soumis, entre vide et tempêtes, les pressions qu'ils reçoivent pour bâtir plus vite.

Mais que cache ce monde ?

Avec sa narration en chapitre, et son refus du totalement linéaire, son histoire autant contée par le dessin que par le texte, et ses révélations finales, les auteurs signent une œuvre héritière de l'âge d'or de Métal Hurlant que les fans du genre ne doivent pas rater !

28,50
Conseillé par (Libraire)
28 mai 2024

Adapter le roman de Cormac McCarthy tenait de la gageure tant l'intrigue de "La Route" tient à son ambiance, à son cadre et à l'ambiguité psychologique de ses personnages.
Mission pleinement réussie, au delà des attentes, tant Larcenet excelle par son coup de crayon à saisir l'intangible. Des particules dans l'air à l'épaisseur des textures, des compositions de planche aux expressions des visages... Et ce noir est blanc qui n'en est pas vraiment un, avec des couleurs utilisées comme des filtres...

Avec la route, Manu Larcenet signe une oeuvre rare, définitivement une BD qui va marquer 2024.